Image Alt

HUMIDITE et DESHYDRATATION

HUMIDITE et DESHYDRATATION

?La forte hygrométrie

Un vrai poison pour toute pratique sportive intense de pleine nature

AVEC UN VRAI PARADOXE :

Plus l’air chaud se charge d’humidité plus je risque de me déshydrater …Bref essayons de comprendre pourquoi l’humidité d’un air chaud est un pur diurétique ..

LA TEMPÉRATURE CORPORELLE EN JEU

Parler de déshydratation c’est parler de température corporelle
Quand tout va bien….Normalement à température modérée l’évaporation de la sueur à la surface du corps suffit à refroidir votre organisme….? Pour atteindre son point d’évaporation, l’eau prend de la chaleur au corps (il faut 580 calories pour faire évaporer un litre d’eau)
Quand l’organisme s’affole et perd ses repères …Tout cela marche très bien ….sauf lorsque l’air est trop humide !Dans le cas d’une forte hygrométrie l’évaporation naturelle perd de son efficacité et la température interne peut ainsi dépasser les 39°C, au lieu des 37°C classique.

UN PHÉNOMÈNE MÉCANIQUE SIMPLE

L’eau de la transpiration ne disparaît pas !Elle est censée quitter la peau et passer dans l’air sous forme de vapeur d’eau.Or, si l’air est déjà saturé de vapeur d’eau, il ne reste plus de possibilité pour l’eau évaporée.Le refroidissement ne peut alors plus s’effectuer normalement…on surchauffe…C’est le coup de chaleur totalement improbable … sous la pluie… en pleine diagonale des fous ?

DANGER D’UN EXCÈS D’EAU PLATE

Vous devez renforcer votre hydratation mais si vous ne buvez pas une eau avec bon équilibre en sels minéraux (sans excès non plus….) la transpiration excessive entraînera une perte importante en eau qui ne pourra pas se fixer sur vos cellules ( pardon pour les puristes sur le choix des mots …)Cet effet diurétique aboutira à une déshydratation rapide . Le déséquilibre en sels minéraux aggravera la chose et on entre dans le cerce vicieux de l’hyponatrémie : trop d’eau plate bue et perte immédiate de cette eau non retenue par l’organisme !Ce cas est beaucoup plus fréquent qu’on l’imagine !
En savoir un peu plus :La déshydratation provoque ce que l’on appelle une vasodilatation périphérique, le sang s’accumule dans les vaisseaux sanguins situés sous la peau et l’irrigation des organes vitaux internes (coeur, reins, cerveau…) est moins efficace.Assez classiquement la transpiration augmente anormalement (mais j’ai parfois constaté l’inverse avec plus aucune transpiration , notamment chez un traileur sur le GR 20 en état d’urgence absolue proche du coma, une de mes pires souvenirs sur ce sentier … ) .Avec la déshydratation un élément arrive alors assez souvent : la respiration s’accélère accompagner par une élévation de la Fréquence cardiaque
L’hygrométrie et le % d’humiditéIl me semble important de rappeler qu’au-delà de 96-98% d’humidité relative, toute évaporation est quasi impossible❗️Un taux de 100 % signifie que l’air est saturé : il ne peut plus contenir d’humidité à la température ou il est .Il faut savoir que plus l’air est chaud, plus il peut absorber de vapeur !La brume de chaleur sur la plageD’ailleurs, quand l’été au bord de mer le temps se refroidit, on voit l’eau excédentaire se transformer en brouillard qui arrive souvent très vite et se retire tout aussi vite avec l’arrivée des fameux vents thermiques provoqués par la différence entre la température de la terre et celle de la mer .A 30°C, l’air peut donc contenir beaucoup plus de vapeur d’eau qu’à 20°C.Donc plus le temps est humide par forte chaleur et plus vous risquez la déshydratation .

Laisser un commentaire