Publié le

LE DROP

Le DROP d’une chaussure En savoir plus….
C’est quoi ?

Le « drop » (« chute » en anglais) c’est la différence de hauteur entre l’arrière (talon) et l’avant (avant-pied) de la chaussure : exprimée en mm. DROP et type de foulée

Plus le drop est faible (plus la différence de hauteur est petite entre le talon et l’avant du pied) plus le coureur aura tendance à courir sur le milieu voir sur l’avant du pied en posant beaucoup moins le talon au sol au départ de sa foulée.
=>>

Départ de la foulée sur le MILIEU ou l’AVANT pied = meilleur alignement de la chaine musculaire
Cette caractéristique a pour conséquence directe au moment de l’impact de son pied sur le sol : un bien meilleur alignement de l’ensemble de la « chaine » chevilles, mollets, genoux, quadriceps et ischio-jambiers .

Départ de la foulée sur le MILIEU ou l’AVANT pied = meilleur amorti
Démarrer la foulée par le milieu ou l’avant-pied permet d’amortir l’impact avec une surface bien plus importante avec une assez bonne élasticité (la fameuse aponévrose plantaire) .
A l’inverse lorsque la foulée est démarrée par le talon, les chocs encaissés par le corps sont très importants car la surface capable de les encaisser est beaucoup plus petite sur cette zone.


ATTENTION au DROP très important (au delà de 7-8mm) Une chaussure à drop très important aura tendance naturellement à positionner le coureur sur son talon ce qui provoquera des chocs non négligeables
Ce n’est pas une vérité absolue mais je m’appuie sur plus de 15 ans de suivis d’athlètes ..

LE DROP N’EST PAS LA COURBURE !

ne pas confondre drop et courbure de la chaussure !!
Avec une chaussure de « DROP ZERO « , le talon sera à la même hauteur du sol que l’avant du pied… et non pas des orteils !!
LA FORTE COURBURE : UN DÉFAUT encore trop fréquent !!
Beaucoup trop de chaussures de running restent encore courbées vers le haut à l’avant du pied, ce qui fait que le bout des orteils se trouve alors plus haut que la partie du pied située à la base des orteils.Ce qui provoque des fatigues , des crispations voir des tendinites sur des efforts très longs (extenseur du pied )

UN FORT RISQUE SUR UN ULTRA !!

Avec le choix de chaussures à courbure très faibles j’ai souvent constaté des améliorations sur les tendinites de l’extenseur du pied.
Cette tendinite est redoutée par tout coureur d’ULTRA ;C’est la fameuse tendinite sur le devant des mollets ;C’est elle qui vous fait finir les dernières descentes de vos ultra à reculons, alors même que vous ne ressentez aucune gêne en montée 😆
une faible courbure = meilleure dynamique du pied ! Avec une courbure marquée au lieu de travailler en dynamique pour aller se projeter vers l’avant de manière active, on joue à la chaise à bascule avec le pied en permanence , ce qui n’est pas le propre d’une foulée performante .


Pourquoi les fabricants conçoivent cette courbe ?`

Réalisant souvent des semelles trop rigides les fabricants compense cette rigidité par la courbure.
=>>
A RETENIR Le DROP ne fera pas tout !
IMPORTANCE du RENFO MUSCULAIRE Très souvent une foulée qui se dégrade au fil d’une course longue( ou sur un ULTRA- avec un écrasement marqué sur le talon, témoigne d’un manque de TONICITE :
> de la ceinture addominale et dorsale > des muscles moteurs de la rétroversion qui sont le grand fessier et les ischio-jambiers

EN CONCLUSION QUEL DROP ?
Il me semble essentiel de rappeler que la pose du pied est en lien direct à la POSTURE GENERALE et la tonicité générale des chaines musculaires ;
Pour suivre depuis 15 ans des ultra traileurs je peux vous dire que les foulées après 150 km ne sont les mêmes qu’au 20e km …y compris chez les Elites !
Cette dégradation avec l’écrasement du talon est directement en lien à la fatigue à la fois musculaire et mentale .Eh oui, on subit alors beaucoup plus sa foulée après 20 ou 30h d’effort 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *